1-866-691-7202 | fshq@histoirequebec.qc.ca

Fédération Histoire Québec

Prix Léonidas-Bélanger

 
Présentation

Le Prix Léonidas-Bélanger a pour objectif de reconnaître l'excellence du travail et de l'action des sociétés d'histoire du Québec dans les domaines de la publication et dans la réalisation d'événements.

Le Prix Léonidas-Bélanger, ainsi nommé en l'honneur de celui qui fut président de la Société historique du Saguenay pendant près de vingt ans, est destiné aux sociétés d'histoire, d'archéologie, de patrimoine ou de généalogie, centres d'archives, musées, ou autres membres de la FHQ et vise à reconnaître le travail exceptionnel de ces sociétés auprès de la population de leur milieu.

Ce prix revêt la couleur de l'homme et de son engagement social, soulignant tantôt l'excellence d'un événement, tantôt l'excellence d'une publication d'une société d'histoire, de patrimoine ou de généalogie.

Sachant qu'il existe une grande disparité de moyens financiers dont disposent les sociétés afin de rendre à terme leurs projets, l'évaluation des candidatures soumises aux membres du jury tiendra compte non seulement de l'excellence du projet, mais également des moyens dont disposait l'organisme pour le mener à terme.

Le Prix Léonidas-Bélanger compte deux volets : «publication» et «réalisation - événement».

Volet - «Publications»:
Ce  prix est remis les années paires et doit mettre en valeur l'excellence d'une publication réalisée par une société membre de la Fédération Histoire Québec (société d'histoire, d'archéologie, de patrimoine ou de généalogie, centre d'archives, musée, ou autre).
  • Le prix Léonidas-Bélanger - volet «publications» sera remis en 2018 lors du congrès annuel de la Fédération Histoire Québec.

Volet - «Réalisation - Événement»:
Ce prix est remis les années impaires et couronne l'excellence d'un événement ou d'un projet réalisé par une société membre de la Fédération Histoire Québec (société d'histoire, d'archéologie, de patrimoine ou de généalogie, centre d'archives, musée, ou autre).
  • Le Prix Léonidas-Bélanger - volet «réalisation-événement» sera remis en 2017 lors du banquet du 21 mai 2017 dans le cadre du congrès annuel de la Fédération Histoire Québec, à l'hôtel Gouverneur Place Dupuis.

haut de page

Qui est Léonidas Bélanger? [1913 - 1986]

Né à Chicoutimi en 1913, Léonidas Bélanger passe son enfance dans le quartier historique de Rivière-au-Moulin. Après des études au Séminaire de Chicoutimi et à la Trappe de Mistassini, il entre sur le marché du travail en pleine crise économique. Appelé à faire son service militaire en 1941, ce pacifiste obtient le grade de sergent quartier-maître et ses talents d'organisateur sont mis au profit des Forces armées. Démobilisé en 1946, il devient employé du ministère des Postes où il Å“uvre jusqu'en 1974.

Ne pouvant se satisfaire d'un travail journalier, Léonidas Bélanger s'implique activement dans de nombreuses organisations, s'occupe d'affaires scolaires et municipales, du Carnaval-Souvenir de Chicoutimi et de la Société historique du Saguenay. Il trouve aussi le moyen de s'occuper activement de généalogie et d'établir le lien qui existe entre les mariages consanguins et les maladies héréditaires propres à la région du Saguenay - Lac-Saint-Jean. Il trouve également le temps de militer au sein de mouvements syndicalistes et nationalistes. Échevin, marguillier, chercheur, commissaire scolaire, cet homme d'action et de parole d'une polyvalence surprenante est de toutes les causes et lutte sur tous les fronts.

En 1967, il devient président de la Société historique du Saguenay et, en 1974, il réorganise le Musée du Saguenay et en assure la direction jusqu'en 1976. Il participe par la suite à la création et à l'organisation du Musée amérindien et inuit de Godbout. Décoré de l'Ordre du Canada en 1978 et du Prix du Loisir scientifique en 1980, il poursuit ses recherches généalogiques et voyage de par le monde jusqu'à son décès en septembre 1986.

Écrivain prolifique, ses enfants se souviennent encore du bruit des frappes de sa vieille machine à écrire qui, nuit après nuit, les accompagnait dans le sommeil. Bâtisseur infatigable, Léonidas Bélanger prenait congé une fois l'an afin de procéder à la « criée » dans le cadre du Carnaval-Souvenir de Chicoutimi, activité qu'il affectionnait particulièrement. Léonidas Bélanger était homme de parole.

haut de page
Haut de la page