1-866-691-7202 | fshq@histoirequebec.qc.ca

Fédération Histoire Québec

Membres du Comité du patrimoine

 
Clément Locat, président du Comité du patrimoine
Courriel 
 
Résident de St-Roch-de-l'Achigan dans la région de Lanaudière

Restauration d'une maison ancienne au cours des années 1970 et 1980.

Membre de l'APMAQ depuis 1985, membre du conseil de 1990 à 1999 et président du conseil de 1993 à 1998.
- Participation à plusieurs initiatives visant la sauvegarde de bâtiments anciens à travers le Québec et collaboration avec plusieurs organismes oeuvrant dans le domaine.
- Organisation de colloques et congrès.
- Participation à la publication du journal de l'organisme "La Lucarne"
- Participation à la rédaction d'un guide-ressources à l'intention des propriétaires de maisons anciennes.

Membre du comité Avis et prises de position du Conseil des monuments et sites au cours des années 1990.

Membre de la société d'histoire de St-Roch-de-l'Achigan et du comité patrimoine de la Fédération des sociétés d'histoires depuis 2004.
 
 
Richard M. Bégin
Président de la Fédération Histoire Québec depuis 2005
Conseiller municipal, élu en 2013, du district de Deschênes, à Gatineau.
Courriel

Membre de l’Association du patrimoine d'Aylmer; Comité consultatif d'urbanisme (Aylmer et Gatineau); Musée de l'Auberge Symmes; Table de concertation culturelle d'Aylmer; Conseil régional de la culture de l'Outaouais (CRCO); Table régionale du patrimoine religieux en Outaouais; membre du conseil d'administration du Conseil du patrimoine religieux du Québec; etc.

 
 
 
 
 
Dinu Bumbaru
Patrimoine urbain et international
Courriel

Diplômé en architecture de l’Université de Montréal et en conservation de celle de York en Angleterre, Dinu Bumbaru travaille depuis 1982 à Héritage Montréal, organisme indépendant a été fondé par des Montréalais en 1975 pour encourager la protection du patrimoine historique, architectural, naturel et culturel de la métropole en favorisant la connaissance, la participation et un développement urbain responsable envers le patrimoine et la valeur collective de l’espace urbain. Il y est Directeur des politiques et participe à de nombreuses activités, conférences, formations et interventions sur des enjeux de patrimoine et d’aménagement. Il contribue aussi à d’autres organismes dont Les amis de la montagne, Culture Montréal, le Conseil régional de l’environnement et l’Institut de politiques alternatives de Montréal.

Un des fondateurs du programme de l’Université de Montréal en conservation de l’environnement bâti — le premier au Canada, Dinu Bumbaru offre aussi des cours et conférences, ici et ailleurs, et fut un des corédacteurs de la Déclaration québécoise du patrimoine adoptée en 2000. Son action a été reconnue par différents prix dont ceux de l’Ordre des architectes et de l’Ordre des urbanistes, le Prix du Québec Gérard-Morrisset et l’Ordre du Canada.
  
 
 
Marie-Claude Dionne
Courriel

Native de la région de Québec, Marie-Claude Dionne a aussi vécu dans la grande région montréalaise. De retour dans la Capitale nationale pour les études, elle a obtenu son diplôme au baccalauréat en Archéologie. Elle a poursuivi aux études graduées en géographie historique en étudiant la conscientisation patrimoniale relative au site archéologique Cartier-Roberval, à Cap-Rouge, Québec.

Ses études à la maîtrise lui auront permis de découvrir une passion pour la communication et la vulgarisation qu’elle emploie mensuellement comme chroniqueuse à la radio communautaire de la ville de Québec. Marie-Claude Dionne a eu l’opportunité de présenter une partie de son mémoire de maîtrise à la FCHS (French Colonial Historical Society) et au Musée de la Civilisation de Québec. ​

 
 

Michel Harnois
Courriel

Né dans Hochelaga-Maisonneuve à Montréal, Michel Harnois est diplômé en géographie (UQAM) et en muséologie(UQAM). Ses premières fascinations pour le patrimoine remontent à la délectation des oeuvres architecturales de Marius Dufresne de l'ancienne Cité de Maisonneuve. Depuis, il a élargi ses horizons vers toutes les formes du patrimoine.

Résident de Sherbrooke depuis plus de 25 ans, il a collaboré à l'élaboration de la politique de gestion du patrimoine de la municipalité. Il est également membre de comité de toponymie de la Ville et de celui de l'université de Sherbrooke.

À titre de directeur général de la Société d'histoire de Sherbrooke depuis 9 ans,Michel Harnois contribue à faire connaître le patrimoine historique de la ville et des environs.

 
 
 
François Lafrenière
Courriel

François Lafrenière est un résident de la Vallée du Richelieu.
Il a joué au Théâtre de Grand Pré dans plus d’une trentaine de productions depuis 1978, alors qu'il a reçu la piqûre du théâtre. Cependant, sa passion pour l’histoire (dont celle du Richelieu) et la généalogie remonte à plus loin encore. « Rat de bibliothèque », il a poursuivi (c’est le cas de le dire!) ses ancêtres (et ceux des autres...) dans plusieurs coins de l’Amérique du Nord, de l’Europe et d'ailleurs (en personne ou grâce à Internet et aux microfilms)...

 
 
 
Michel Prévost
Courriel
Né à Hull au Québec le 19 septembre 1956, Michel Prévost grandit à Alfred, à Treadwell et à Curran dans l’Est ontarien. Il est l’époux de l’historienne Sylvie Jean. Détenteur d’une maîtrise en histoire de l’Université d’Ottawa, il publie sa thèse, qui porte sur la Belle Époque de Caledonia Springs. Il s’agit de l’histoire de la plus importante station thermale du Canada.

Michel Prévost choisit la carrière d’archiviste, travaillant d’abord au Centre de recherche en civilisation canadienne-française de l’Université d’Ottawa (1981-1985), puis aux Archives de cette même université, dont il devient archiviste en chef en 1990. Depuis le début des années 1980, il Å“uvre pour la promotion de l’histoire et la préservation du patrimoine de la capitale nationale, de l’Outaouais et de l’Est ontarien.

Il est membre de plusieurs conseils d’administration, et joue un rôle actif au sein de plusieurs organismes de patrimoine de l’Outaouais. Depuis 1997, il est président de la Société d’histoire de l’Outaouais. Il est aussi vice-président du Comité de l’ancienne prison de L’Orignal.

Par ses chroniques dans les médias, ses publications, ses conférences et ses visites commentées, il sensibilise la population à l’importance du patrimoine. Parmi ses combats, mentionnons la sauvegarde de nombreuses églises en Ontario et, surtout, la désignation du canal Rideau comme site du patrimoine mondial de l’humanité.
 
 
Paul Racine
Courriel
 
La passion de Paul Racine : l’art religieux québécois et son architecture. Bachelier en histoire de l’art de l’Université de Montréal et ayant fait des études au niveau de la maîtrise en histoire de l’art à l’Université Laval, il Å“uvre dans le domaine du patrimoine religieux depuis plus de 20 ans.

A donné de nombreuses conférences sur différentes églises du Québec, et fut concepteur de plusieurs expositions se rapportant au patrimoine religieux, il a écrit et collaboré à plusieurs ouvrages et textes sur les églises du Québec.

Il a siégé au conseil d'administration de la Fédération Histoire Québec de 1992 à 2002 et au comité d’art sacré du diocèse de Saint-Jean-Longueuil de 2003 à 2009.
 
 
 
Jean-Louis Vallée
Courriel
 
Natif de Sillery (Ville de Québec), mais habitant le quartier voisin de Saint-Sacrement, professeur d’histoire au Centre d’études collégiales de Montmagny.

Historien, co-fondateur de la Société d’histoire de Sillery en 1984 (président de 1986 à 1987, puis depuis 2013). Il a œuvré comme président, puis trésorier de l’Association des professeurs d’histoire du collégial (APHCQ) pendant 9 ans, et co-fondateur en 2012 du Réseau des sciences humaines du collégial (RSHCQ).

Ses fonctions au sein de la Société d’histoire de Sillery l’ont amené à travailler sur la protection et la mise en valeur du Site patrimonial de Sillery. Le patrimoine bâti, vivant ou paysager sont trois éléments qu’il considère comme primordiaux et qui doivent être mis en valeur dans ce Québec qui a perdu le sens de l’histoire.
 
Haut de la page